Vivre à St Jean

La municipalité

Divers

Le blason de Saint-Jean

Agenda

  • ASSOCIATION DE CHASSE
    Assemblée générale ordinaire le jeudi 24 mai à 18h30 dans la maison de la chasse, chemin du moulin à Saint Jean Pla de Corts.
  • RIFLE BILINGUE DES ÉCOLES
    samedi 26 mai, dès 19h30, rifle des enfants des écoles dans le Centre socio-culturel. Surveillance assurée par les enseignants.
    A 20h à la salle polyvalente rifle en catalan et en français.
    Nombreux lots : jambons, électro ménager, paniers garnis, bouteilles, etc.
  • CONCOURS AU CLUB CANIN
    L'Amicale Canine Du Vallespir vous invite à son concours RING
    les 02 et 03 juin sur son terrain situé à l'ouest du lac de pêche, près de la base ULM.
    Vous pourrez voir les meilleurs chiens du Languedoc-Roussillon.
    Possibilité de repas et rafraichissements sur place.

La mairie

  • Square Guy Malé
    66490 St Jean-Pla-de-Corts
  • Tél : 04.68.83.17.64
    Fax : 04.68.83.55.87
  • vous accueille
    du lundi au jeudi
    de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30
  • Le vendredi
    de 9h à 12h et de 13h30 à 17h

UN PEU D'HISTOIRE

Très tôt, dès le Xème siècle, on trouve dans des actes juridiques, la mention de Saint-Jean Pla de Corts. Ainsi notamment un acte de l’époque révèle-t’il que la Dame Minimille reçoit du Comte Oliba de Besalu, les pâtures, eaux, bois et mines du
« lieu de Saint-Jean Pla de Corts ».
Au gré des siècles, ce « lieu » deviendra un village, doté d’une réelle identité, tout en acquérant une notoriété non contestable.

En 1188, Alphonse d’Aragon, octroie à Berenger « Castla de Saint-Jean Pla de Corts » le privilège de bâtir un « castrum » et plus précisément l’autorisation de fortifier le village qui disposait déjà d’un château. La configuration du village très différente de celle que nous connaissons aujourd’hui a dès lors beaucoup évolué au cours de son histoire. Le plan cadastral montre notamment que l’environnement de l’église est appelé « olivet de l’Esgleysi » à l’ouest et « Orts dejus de l’Esgleysi » à l’est, le cimetière étant comme à ce jour, attenant à l’église. La présence de jardins et du cimetière porte dès lors à penser que là se trouvait un premier village autour d’une « cellera » (enceinte comportant les celliers des villageois). A trois cents mètres à l’ouest, le « coeur » du village actuel, a par la suite progressivement été bâti, selon une forme presque carrée incluant la résidence et la chapelle seigneuriale.
La régularité de la disposition et de la superficie des parcelles sur lesquelles sont bâties les maisons fait penser à un ensemble de constructions volontairement réalisées concurremment au regroupement originel né autour de l’église.
L’on peut donc supposer que le village s’est formé selon une évolution relativement complexe. Dans un premier temps, il est fort probable qu’un regroupement humain soit né autour de l’église originelle Saint-Jean Baptiste, alors qu’existait à quelques trois cents mètres à l’ouest (actuel « coeur du village ») un château ou du moins la résidence d’une famille noble ancienne.
Plus tard, à la fin du XIIème siècle, un village fortifié a vraisemblablement été créé par les Seigneurs de Saint-Jean qui ont amené les « hommes » à s’y installer.